Aweing

Aweing

Aweing

Percussions

Aweing, Anciennement sur YouTube, pour les drum cover avec les vidéos d’autres youtubers, BathroomGirl, Toddmakenoise, kataandtheblaze, scribbletune, Claude Sirois, et bien d’autres. Tout a été effacé pour des raisons de copyright. Ça devenait trop compliqué, j’ai décidé de fermer le canal YouTube Aweing.

Mon passé musical oscille entre la guitare et la batterie.

Première guitare à l’age de 6 ans, mon père guitariste, m’avait donné sa Gibson noir avec des yeux collés en haut.

Il m’avait apprit Smoke on the Water, et c’est là que j’ai commencé à jouer et à aimer la musique.

La batterie m’a toujours attiré, mais comme c’est un instrument imposant et bruyant, je n’ai pas beaucoup pratiqué la batterie.

Depuis 4 ans, je pratique avec un drum électronique.

Les groupes précédents:

  • Adolescent, Percussion; Necromancy. Musique Heavy Metal avec Gee.
  • Début vingtaine, Percussion; Rétro-Action. Musique rétro à contrat avec les amis de mon père et lui-même.
  • Dans la vingtaine, Guitare, vocal; Guinzaboule. Musique commerciale des années 80 avec tourlou le bassiste (space ship mind).
  • Dans la vingtaine, Percussionniste; Impression. Musique originale progressive avec Gee.
  • Début trentaine, Guitariste, vocal; Vendredy. Musique rock commerciale.
  • Dans la trentaine, Percussion, vocal; le phénométal show. Musique progressive organisé par une école de musique.
  • Fin trentaine début 40, Percussion, vocal; Double-Shoot. Musique rock commerciale.
  • Et maintenant Percussion; InnerMynd. Musique originale avec Gee et LP.

Mes goûts musicaux sont la musique instrumentale ou planante rythmée.

Mes influences musicales sont, Elvis, April Wine, Rush, Dream Theater, Porcupine Tree, Yui Namidairo. Et plusieurs musique de simples artistes auteurs compositeurs.

Et je veux vivre assez longtemps et en santé pour un jour jouer la musique sur une montagne assez haute, pour voir les étoiles sans lever les yeux.

Blank Page Circulum

—— Prelude

—— First Fold

—— Part 1 – (What) If

If nothing is there
If nothing can be append
If the nothingness can’t be changed as it appears
What can I do? Am I real? Or am I blank as the page facing me?

What if I fold the page?
Would it change anything?
Or is it simply hiding a blank by another one?
Is more nothing worst than one?
Or is it better?
Am I just building a blank page circulum?

If something is there
If something is happening
If the nothingness has changed as it appears
What can it be? Is it real? Or is it in fact as blank as I am?

——– circuling

What if I bend the page?
Would it show anything?
Or is it just shrinking the one blank page?
Is less nothing better than more?
Or is it worst?
Or am I bending it to a blank page circulum?

What if I tear the page apart?
Would I throw anything?
Or is it simply putting nothing to the nothingness?
Is nothing better than nothing?
Or is it worst?
Am I giving existence to a blank page circulum?

—— Part 2 – How (a way of escape)

How will I get rid of this blank page?
How long will it be around me?
How will I stop the page from entrapping me?
Will I be able?

—— Part 3 – Escaping to …

Musical escape

—— Second fold

—— Part 1 – (What if I) Can

Can anything be there?
Can anything be appened?
Is there anything that can change as it may appear?
What can it be? Can it be? Can it be not empty as a blank page?

What if I put a straight line?
Would it mean anything?
Or is it just creating two blank pages out of one?
Is two nothing better than one?
Or is it worst?
Or am I building a blank page circulum? Circulum.

—— Part 2 – What if the void

What if I draw the page?
What if I write about it?
What if I can’t see the page?
How can I sense the void?

—— Part 3 – Encounter the void… Perhaps

Musical encounter to …

 

LP

LP

LP

Voix, guitare, claviers

Je suis né à Québec.

Comme tous les enfants du Québec, j’ai eu ma première approche musicale à l’école primaire en commençant par le chant et plus tard par la flûte à bec.

Au secondaire, j’ai pu toucher au xylophone et au piano. De plus, la musique fait parti de ma famille depuis toujours, ayant des oncles et tantes jouant du violon et chantant, ainsi que mon grand frère, jouant de la basse et chantant dans divers groupes rock.

J’aimais côtoyer mon grand frère quand il pratiquait de son instrument à la maison ou quand il écoutait ses disques de Jimmy Hendrix, Black Sabbath, KISS, Led Zeppelin, Frank Marino, etc. …

Je pratique la guitare plus spécifiquement depuis l’âge de 18 ans. Après avoir vu mes chums jammer avec leur band, quelques années plus tôt, j’avais trouvé ça trippant et je me suis décidé à m’acheter un ensemble de guitare électrique pour débutant avec mes premières payes de mon premier job.

Cette guitare ne fut pas ma première! J’ai eu une malencontreuse mésaventure avec une guitare acoustique vers l’âge de 10 ans que j’avais reçu pour Noël quand le pont de cette dernière céda et me frappât au visage.

Mon grand frère me montra les rudiments de base et je pus rapidement commencer à jouer les riffs de mes groupes préférés du moment, tel qu’Iron Maiden et Metallica.

Rapidement mes amis ont constaté mon potentiel et m’ont demandé de se joindre à eux et nous nous sommes amusé à interpréter nos chansons préférées de nos idoles : Iron Maiden, Metallica, Metal Church, AC/DC, Accept, etc.

Les autres musiciens étaient Gee à la batterie, Aweing à la guitare et un ami à la basse. Ce fut des jams géniaux qui durèrent le temps d’un été car les jams se passèrent dans la cour arrière de mes parents. L’année suivante, Gee et Aweing ont reprit les jams dans la cave d’une maison de mon père. Aweing était devenu le batteur et Gee le bassiste. Mais l’ampli de la basse à Gee fut volé dans cette cave et se fut la fin des jams.

En 1991, mon grand frère m’a offert de se joindre à lui pour former un groupe d’interprétation des grands succès rock et métal des années 70’ et 80’ et faire la tournée des bars du Québec. Le groupe portait le nom d’OPPERA avec moi à la guitare rythmique et voix. Mais après moins de deux ans et plusieurs changements à l’intérieur de la formation, le groupe prit fin. J’ai beaucoup appris de la collaboration avec ses confrères guitaristes. J’ai délaissé la musique suite à cela pour me concentrer à mon travail pour élever ma famille qui commençait à grandir.

À l’été 1997, j’ai rencontré mes vieux amis, Gee et Aweing, qui mont demandé suite à cette rencontre si je voulais me joindre à eux refaire des jams dans le sous-sol de l’appartement de Gee. Depuis ce moment, les trois chums ont continué de jammer ensemble. Pendant plusieurs années, ce fut des rencontres occasionnelles, due aux contraintes de disponibilité des trois passionnés.

En 2005, mon frère me présenta un nouveau projet musical et je fut très intéressé. La formation AUSTEEN vu le jour. Les deux guitaristes se partagèrent les solos des plus grands succès des années 70’ jusqu’à 2008. Le départ du guitariste, en novembre 2008, a mis un arrêt temporaire au groupe le temps de trouver un remplaçant et pendant le temps de cette recherche, j’ai dû quitter le groupe pour des problèmes de santé.

Fait cocasse:
J’étais au départ attiré par la batterie. J’ai participé, à ma 4e année du primaire, à la classe des neiges où moi et quelques copains ont donné une performance mimée d’un spectacle du groupe culte, KISS, en prenant la place de Peter Criss. J’ai continué à tapoter sur tout dans la résidence de mes parents jusqu’à ce que je tombe sur leurs nerfs et fus forcé d’arrêter ce boucan. C’est pour cela que j’optai plus tard pour un instrument dont je peux contrôler le volume.

Influences:
John Petrucci (Dream Theater), Alex Lifeson (Rush), Chris Degarmo (Queensrÿche) et Adrian Smith (Iron Maiden).

Gee

Gee

Gee

Voix, basse, claviers

Mon enfance a été remplie de musique par ma mère qui chantait toujours. Cela lui venait sûrement de sa mère qui chantait et de son père qui jouait du piano aux occasions de fêtes. J’ai reçu mon premier instrument de musique au Noël de mes 7 ans. Un petit ukulélé que j’avais demandé alors que mon frère lui recevait une guitare folk. Je possède toujours ce ukulélé mais dans les faits, j’en n’ai jamais vraiment joué. :)
À peu près à la même époque, je me rappel me lancer dans le salon chez mes parents quand l’émission S.W.A.T. commençait à la télé. J’adorais cette musique et je m’imaginais entouré de clavier électronique dont j’ignorais s’il en existait de ce type, et je jouais le thème de l’émission dans ce monde imaginaire. Faisant la lignes de basse sur un, la mélodie sur un autre et les effets sonores sur un à gauche plein de bouton de sélection de sons… Quelle imagination!

Quelques années plus tard j’ai demandé à mes parents si je pouvais avoir des cours de piano privé. Ils ont accepté et on même acheté un piano droit usagé pour que je puisse pratiquer. Beau geste de mes parents sans même savoir si j’avais du potentiel sur un tel instrument.
Ces cours on durée jusqu’à la fin de l’école primaire où j’ai abandonné les cours par manque d’intérêt et pour dispenser mes parents des frais reliés au cours privé.

J’avais au même moment une attirance vers les percussions puisque mon frère avait son groupe de Rock and Roll qui pratiquait dans le sous-sol de la maison. Quand le groupe ne pratiquait pas, je descendais regarder cet instrument mystérieux et tellement puissant qu’est la batterie. Un jour, je serai batteur, pensais-je.

L’école secondaire m’a amené à prendre des cours de guitare classique. Cours facilement disponible à l’école publique moyennant l’achat d’une guitare personnelle, que mes parents ont encore une fois accepté d’acheter. Je suivais à ce moment les traces de mon frère et eu le même professeur de guitare.
Malheureusement cette fois, j’ai dû faire un choix. Après deux ans de cours, il m’a fallu abandonner les cours de guitare pour pouvoir suivre mes cours de sciences…

Mais la musique reste dans le décor. Un ami commun à moi et Aweing du temps désire former un groupe de métal. Nous formons à ce moment notre premier groupe de musique. « Necromancy » était né. Aweing à la basse et moi à la batterie. Slayer, Iron Maiden, Metallica, Venom et autre groupe métal du temps déchire nos instruments.
Après quelques jams et quelques essais pour trouver un autre guitariste, moi et Aweing tentons, pour s’amuser, d’inverser nos rôles. Des positions qui n’ont jamais changé par la suite. Ma carrière de batteur aura été courte mais amusante.
Ah! que de beaux souvenirs dans nos jams hivernaux dans le chalet du guitariste.
Cette formation n’a pas été plus loin que l’école secondaire en plus d’être accompagné de dissension.

Me voilà au collège et la musique active est peu présente, trop occupé dans mes études. Peu présente mais pas disparue.
C’est dans cette période que j’ai fait un jam avec LP dans l’arrière cours de mes parents et découvert un potentiel très intéressant. « Man! Pourquoi t’as pas acheté une guitare avant?! » Lui dis-je.

Toujours au collège, j’ai participé à l’enregistrement d’une vidéo musicale avec des amis du département des langues et lettres. Les spectateurs présents ont bien rit quand j’ai commencé le thème de l’émission « Fraggle Rock » :)

Le collège se terminant, Aweing m’invite à me joindre à lui, son père et ses amis pour combler un poste de bassiste dans un groupe à saveur rétro « Claude et ses musiciens », appelé plus tard « RétroAction ». Pourquoi pas!
Par contre, l’audition allait se passer devant publique dans un party chez le chanteur et je ne connaissais aucune des pièces. Ouf! pénible…
Nous avons fait ensemble quelques autres prestations publiques. Jouer devant publique était vraiment plaisant. Mais les membres du groupe mon congédié sous prétexte que je ne cadrais pas dans le groupe.

Entre-temps, le guitariste de « Necromancy » a refait surface avec un projet de groupe métal instrumental. Le groupe porterait le nom de « Impression » cette fois.
Après 6 mois de travail à monter un mini-album de 30 minutes de musique, le guitariste décide de partir pour Montréal et le projet tombe à l’eau au moment où on avait du matériel qu’on pourrait endisquer.

Une nouvelle période sèche s’amorce quand « RétroAction » se trouve une fois de plus sans bassiste et font appel à mes services. J’accepte l’invitation. Plusieurs spectacles se succèdent et on s’amuse bien.
Parallèlement, je tente de me trouver un groupe qui correspond plus à mes aspirations musicales. Mais le déclic ne se fait pas avec les musiciens rencontrés. Ne trouvant pas dans les groupes qui existent, je démarre un groupe avec un cousin. Croyant au projet, je quitte de mon propre chef « RétroAction » pour me concentrer sur ce nouveau groupe. Incapable de trouver un batteur et un chanteur, nous abandonnons le projet.

Encore une fois, un désert musical s’installe. Parsemé d’un petit groupe de fin de semaine jouant du Supertramp, Toto, Styx, entre-autres. Des groupes dont je n’avais jamais touché la musique sur mes instruments.
J’ai quitté ce groupe, une semaine après que les membres ont célébré mon anniversaire, l’émotion dans la gorge, pour me concentrer à un autre projet musical…

Le guitariste parti pour Montréal était de retour et proposait à moi et Aweing de reformer le groupe. Après plusieurs discussions, nous avons redémarré le groupe. Pour qu’il se termine pour une dernière fois dans la dissension.

Avec Aweing, nous avons tenté d’autres projets, sans succès. Jusqu’au jour où LP réapparaît dans nos vies. Enfin un noyau solide!

Nous demeurons sans nom pour une bonne période, le temps de jouer de pièces de Rush, Iron Maiden, Foofighters, System of a Down, bref, un répertoire très diversifié. Et le temps aussi d’essayer une fusion avec un cousin et de ses amis pour former un groupe de musique originale.
Expérience qui n’a malheureusement pas duré. Divergence musicale. C’était quand même un projet intéressant. Le début de composition qu’on avait commencé, sonne toujours bien à mes oreilles.

Plus tard le nom de « InnerMynd » apparu et l’aventure de la composition était prête à faire son entrée.

Influence: feu Cliff Burton (Metallica), Geddy Lee (Rush), Steve Harris (Iron Maiden) et bien d’autre musique que j’aime la sonorité.

Intérêt musical: Classique, Jazz, rock progressif, métal, techno trance, dubstep et autres.